jeudi 31 mars 2016

Tranquil Turtle Aqua - La veilleuse préféré de ma Choupette

J'ai décidé de partagé mon expérience avec la Tranquil Turtle Aqua de ma Choupette

A vrai dire, je l'ai habitué avec vers ses 2 mois et demi uniquement le soir, afin qu'elle lui serve de repère lorsque nous sortons chez les amies/Familles.

Et bien depuis peu, environ 1 semaine (elle à eu 5 mois le 24.03.2016), lors du couché, la Choupette regarde partout dans la chambre, jusqu’à ce qu'on allume la Turtle, et oui la Turtle projette sur les murs et plafonds des effets sous marin accompagné d’un doux mouvement de ressac (agitation de la surface marine).
Elle est accompagné de deux sonorités : l'une avec uniquement le bruit de la mer, l'autre avec la mer et une jolie petite mélodie... Le son est réglable, ça c'est important car je trouve que souvent les veilleuses font un son beaucoup trop fort ! la c'est PAR-FAIT !
Et bien, une fois allumé elle est en extase... 

Ma Choupette l'adore, au coucher nous l'entendons gazouillé, puis elle s'endort seule, c'est Topissime !
Et lors des sorties, soirée familles/amies, cela la rassure et nous n'avons aucun souci pour le coucher à l’extérieur, du moins pour le moment ! Pourvu que sa dure !

 


Mon avis :
Si vous chercher une veilleuse originale, et super sympa je vous conseille vraiment la Tranquil Turtle Aqua, elle fonctionne à pile, pour le moment avec une utilisation journalière le soir depuis environ 3 mois, nous n'avons encore pas changer les piles...  
La durée de la veilleuse est d'environ 15-20 minutes, par contre je fais partie des mamans qui ne retourne pas dans la chambre pour la lui rallumer !








mercredi 30 mars 2016

BabyPhone - Babymoov Easy Care

Après une multitude recherche sur quel Baby Phone acheter, je suis tombé sur ce comparatif de bébé zécolo cliquez-ici, ça m'a beaucoup aidé dans la finalité de mon choix.

Nous avons donc opté pour le BABYMOOV EASY CARE Blanc et Noir, voici pourquoi :


- Peu d’émission
- Portée 500m suffisant : pourtant j'ai un jardin de 1200m2 et ça fonctionne parfaitement bien, même dans mon sous-sol, bébé est à l'étage et je n'ai aucun souci de portabilité !
- Il est peu encombrant, fonctionne sur secteur ou avec pile.
- 2 alarme, une visuel et/ou  sonore.
- GARANTIE A VIE - Avantage de Babymoov
- Il peu s'active uniquement à la voix de bébé : pour ma part il est toujours sur ce programme la! 


Le seule inconvénient que je lui trouve, c'est la petite lumière verte qui éclaire quand même pas mal dans le noir, disons que ça peux servir de veilleuse !




Pour moi une note de 9/10 pour le baby-phone, je n'ai aucun regret...



Choupette - Son petit Cocon !

Penser et faite avec Amour, avec l'aide de Chéri, (et oui les hommes aussi peuvent avoir du gout en déco) je vous présente aujourd'hui la chambre de ma Choupette !

Je vous laisse la découvrir:

Chambre







Gigoteuse et tour de lit Verbaudet : n'est plus en vente ! mais ils ont de très beau ensemble de lit - Vertbaudet Gigoteuse, cliquez ici

Draps lit bébé rose x2 - Ikea 
  













Petit cadre en bois de chez leroy merlin, que j'ai peint de la même couleur que la commode. 
Petit texte des cadres : "Sans petit bisous, les rêves sont flous" & "La vie en rose"








La commode à été chiné sur "Le Bon Coin", puis je l'ai poncé et peinte.
La protection du matelas à langer à également été faite maison, par mon chère Papounet, et oui doué en couture le Papy ! Tissus acheter chez "Eurodif ".

 









Petit cadre de chez Ikea, j'ai fait moi même les fond avec Words.




Je l'avoue, je suis addict à IKEA, mais en même temps il y a tellement de chose possible a faire avec... Je vous posterais dans quelque semaine notre Bureau, principalement avec les meubles KALLAX du Géant Suédois...


Si vous avez des questions, ou encore des avis n’hésitez pas à laisser vos avis :) ou encore des photos des chambres de vos baby, je me ferais un plaisirs de les publiés...



mercredi 23 mars 2016

L'arrivée de ma Choupette - Un post accouchement compliqué

Nous sommes le 25.10.2015, je suis seule dans ma chambre... Je suis exténué, mais je n'ai qu'une envie me laver ! Et oui je n'ai pas pris de douche depuis le 23.10.2015, 10h00 ... Il est temps d'en prendre une... Après l'effort, le réconfort... 

Il doit être 7h30, quand les aides soignantes arrivent à ma chambre pour le petit déjeuner. 
J'ai le droit qu'à un thé et une biscotte avec un tous petit peu de beurre (et oui, pour celle qui ont lu l'article de mon accouchement, j'ai un régime alimentaire stricte, un régime sans résidu... je vous laisse le soin de lire l'article ici.) J'ai également un stock de médicament anti-douleur. 


Je mange, et je n'ai toujours qu'une seule envie pour le moment me laver. 
Bien évidement je pense à ma Choupette en nénonat, mais la j'ai besoin de temps pour moi pour me laver.
J'appelle une aide soignante pour qu'elle m'aide à me lever... Elle me lève. Elle me demande si je me sens capable de me laver seule, je lui répond "OUI" ! Ben oui, je suis une Warrior !

Je m'oriente tranquillement, jusqu’à la salle de bain... Me déshabille doucement car je me sens très fatigué. Je fais pipi, jusque la tous vas bien !
Je commence à me laver, la fatigue est encore plus présente. Je me savonne et la je me sens pas au top. Je m'assoie sur une chaise qui est dans ma douche. J'attends 2 minutes, et je reprend mon lavage de corps ! 
Puis je lave mes cheveux, CA-TA-STRO-PHE !!!! Ne jamais lever les bras au dessus de sa tête quand on a une petite tension (je ne le savais pas, je le sais aujourd'hui).
Ma tête tourne, je vois plein d'étoile, j'appelle les infirmières à l'aide du bouton d'urgence qui est dans la salle de bain. Elles arrivent en courant, je ne vois plus rien, je commence à avoir envie d'aller au toilette pour faire la grosse commission mais le discours du gynéco qui me dit que je ne dois pas pousser pour évacuer mes scelles raisonne dans ma tête, et oui je risque de déchirer mes sutures !!! J'angoisse !

Les infirmières veulent me remettre dans mon lit.  
Pour rappel : je suis nue, pleine de savon et envie d'aller au toilette, la méga classe quoi ! 
Je leurs (aux infirmières) dit que ce n'est pas possible, que j'ai besoin d'aller au toilettes ! 
Elle me mette dessus (sur les WC), j'avoue ne plus savoir si j'ai fait ou pas ! mais je me souviens d'être extrêmement mal en point...
Elle me rince, m'habille et me remette dans mon lit, prennent ma tension : je suis à 8, j'ose même pas imaginé a combien j'étais dans la douche !
Elles me font une prise de sang : je suis anémié.
Elles décident donc de me faire une perfusion de 2h30 de fer sous contrôle de tension.
Il doit être 9h30, je demande à l,'infirmière si je peux voir ma fille, et oui je ne l'ai toujours pas vu depuis mon accouchement, elle me dise que ce n'est pas possible car étant sous perfusion je dois rester sous contrôle dans ma chambre !!! Je suis anéantie, je ne vois pas mon bébé.
Il est est 10h00 mon mari arrive, il m'embrasse et directement je lui dit d'aller voir notre Choupette qui est seule depuis le soir. Il veux rester avec moi mais en même temps voir la petite, je lui dit d'y aller que moi je peux attendre mais pas elle, elle à besoin de son papa.
Il reviens seule, Choupette n'a pas encore le droit de descendre !
Il est 12h00, elles m'ont enlever la perfusion, j'appelle directement le service néonat qui me dit que je ne pourrais pas voir ma fille avant 16h00 ! Et oui, le pédiatre doit passer la voir et elle doit subir une injection d'antibiotique suite à son infection.
Je suis dégouté, mais je reste forte et me dit que c'est pour son bien !

Il est 16h00, j'appelle le service néonat, qui me dit que nous pouvons venir la chercher, je dit à mon mari d'y aller, car moi je ne suis pas apte, me lever est une grande épreuve pour moi... 

Il doit être 16h15, mon mari arrive avec notre Choupette d'amour. Je suis émerveillé devant ce petit être d'amour tant attendu... Les sages femmes et auxiliaire de puériculture, me conseille de faire du peau à peau car nous avons été coupé très vite l'une de l'autre et il faut que je rassure cette petite merveille de la nature... ou plutôt merveille de la FIV ICSI.




Je suis resté 6 jours à la maternité en service suite de couche difficile.
J'ai subit le troisième jour une autre perfusion de fer de 2h30... 
J'étais très fatigué, j'avais du mal à me lever à marcher longtemps, à m'assoir...
J'ai pu m'occuper de ma fille qu'à partir du quatrième jour. Papa à donner le 1er bain.
J'ai allaiter 3 jours, je voulais allaité beaucoup plus, jusqu'à ses 3 mois, mais mon anémie ne me l'a pas permis, je commençais à devenir folle de fatigue, à pleurer chaque soir, à commencer à me sentir coupable de pas y arrivée.
Mon mari, ma soutenu mais il voulais pas que je regrette mon choix de ne pas persister. 
J'ai donc arrêter l'allaitement, mais dans la maternité les auxiliaires de puéricultures, avait du mal à comprendre mon choix, elles me fessaient culpabiliser ! Je vous raconterais ça dans un prochain article! mais un conseil, ne vous laissez pas faire !






samedi 19 mars 2016

L'arrivée de ma Choupette - Un accouchement compliqué

Nous sommes donc le 24.10.2015, 11h00.
Péridurale - OK - je suis au top !
Les contractions sont irrégulières mais mon col s’ouvre petit à petit, la sage femme m'ausculte et m'annonce que Choupette et présenter de Face

 Le travail dans cette position est un peu plus délicat et plus long mais se passe normalement dans plus de 70 % des cas. En effet, au lieu d’être bien fléchie, la tête du bébé est complètement rejetée vers l’arrière, l’occiput étant en contact avec le dos. La condition obligatoire pour éviter la césarienne : que le menton tourne vers l’avant et se cale sous la symphyse, sinon les diamètres de la tête dépassent celui du bassin maternel et elle risque de s’enclaver. Le visage du bébé se présentant en premier lors de la descente dans le bassin maternel, on note souvent un gonflement des lèvres et des joues après la naissance. Rassurez-vous, cela disparaît en quelques jours. Source : infobebes.com - Voir ici les différente position de bébé .


La sage femme me dit donc que l'accouchement est possible de face, mais qu'elle souhaite quand même mettre les chances de mon coté pour que Choupette se mette dans la bonne position.
Je me retrouve donc dans de multiples position.
Je précise juste à la sage femme que j'aimerai accouché sur le coté, car je sais que cette position et l'une des positions qui évite le déchirement du périné mais aussi qui facilite le passage du bébé. 
Elle me dit qu'elle n'y verra aucun inconvénient si Choupette se met dans la bonne position.

Le temps passe et Choupette, n'est pas décidée !!! Elle reste de FACE

Il est environ 16h45 quand le moment de l’expulsion de Choupette est la !
La sage femme me dit : "Étant donner que votre bébé est de face je vais tenter de la retourner." (alors c'est impressionnant mais sous péridurale, je n'ai rien senti. Pour préciser :la sage femme insert sa main par le vagin afin de toucher la tête de bébé et essayer de lui mettre la tête dans la bonne position.)

La sage femme me dit de pousser à chaque contraction et en même temps elle essaye d'aider bébé à se mettre dans la bonne position, cela dure environ 30 minutes. 
Je suis inquiète, j'ai peur de la césarienne, et pour cause ma sage femme (pour mes cours d'accouchement) m'avait dit qu'à la maternité ou j'allai accouché si au bout de 20 minutes bébé n'est pas sortie lors du travail de l'expulsion = Césarienne d'office.

La sage femme me dit "Ne vous inquiétez pas, je vais chercher le gynéco de garde, il est au courant de votre dossier, il va venir pour vous aider à sortir votre bébé".
Je regarde mon mari, je suis inquiète je parle pas, j'observe les sage femme, aide soignante.. Mon bébé va bien, aucun problème pour bébé. Les constantes sont bonnes.

Le gynéco arrive accompagné d'un interne. 
Il regarde, demande à la sage femme depuis quand je pousse, comment elle a procédé, et celui-ci remonte les brettelles de la sage femme en lui disant qu'il fallait pas me faire pousser pour essayer de mettre en bonne position la tête du bébé.

Je suis attentive à ce qu'il se passe autour de moi. 
Le gynéco me dit qu'il va tenter de mettre la tête de bébé dans la bonne position, cela dure au moins 10 minutes... Tic Tac Tic Tac, Il à réussi, Choupette à la tête bien positionner, il me dit :"Nous allons vous aider avec des spatules pour faire sortir votre bébé".

Il ordonne donc à l'interne de procéder à la manipulations des spatules. 
L'interne insert les spatules, le gynécologue lui dit : "non pas dans ce sens la !".
Je me dit dans ma tête :"euh comment dire, il n'a jamais utilisé les spatules ou bien ??!! "
Il me demande de pousser je pousse tant bien que mal! je leur demande si je fais bien, il me dise que oui la tête est la, je ne les crois pas ! Je pousse, je pousse et la, je vois le gynéco dire à l'interne "ah non pas comme ça" et je lit sur son visage un sentiment de "trop tard"!

J'attrape ma Choupette, il est 17h34, je suis aux anges, pas de césarienne, un beau bébé, avec le papa nous sommes les plus heureux.

Ils prennent ma fille, lui font les premiers soins, la pèse : 4Kg150, la mesure : 52cm. Beau Bébé.
Ils prennent ma température : Fièvre. 
Bébé Fièvre, surveillance un peu plus pousser.

J'ai toujours mes jambes sur les étriers, et oui malheureusement pour moi pas d'accouchement sur le coté...
Et je demande à la sage femme si j'ai eu une épisiotomie, elle me répond timidement "oui, oui".
Et puis le temps passe, toujours les pieds dans les étriers, l'interne arrive pas à me recoudre, le gynéco prend le relais demande du fils par ci, du fil par la !!! Je lui dit en rigolant : "Ben dis donc je vous donne du fil à retordre !
Le gynéco me regarde, il me répond pas, il est concentré !

Je remercie l'interne, ben oui, je le remercie de pas avoir eu césarienne ! il me regarde d'un air désespéré !je comprend pas pourquoi.
Au bout de 5 min le gynéco me dit :" Madame, nous avons du faire une épisiotomie pour l'utilisation des spatules, votre peau étant extrêmement fine, celle-ci c'est déchiré jusqu’au sphincter anal, vous allez devoir suivre un régime alimentaire à partir de maintenant pendant au moins 1 mois et ne surtout pas pousser pour aller à la scelles dans les jours à venir !"
Il continue sa couture ! Et moi la sage femme me met bébé au sein, tété de bienvenue.

Je demande à l'interne le nombre de point de suture, il me répond :"nous avons arrêté de les compter, y en beaucoup des internes et externes!!!"
Non de dieu, je commence à comprendre l’ampleur des dégâts !

Une fois l'atelier couture fini, le gynéco me demande si mon bébé était prévu avec un gros poids, je lui dit que oui, qu'on m'avait annoncé un bébé de 4kg200 à terme. Il me demande qu'elle gynéco m'a suivi et le note sur son dossier, puis quitte la salle d'accouchement.

Les sages femmes m'habille avec mon pyjama. Elles partent de ma salle de naissance, et la, catastrophe, je ne vois plus rien, envie de vomir, tête qui tourne, je dit à mon mari : appel les infirmières je ne vois plus rien, je suis pas bien !" et la je me sens partir !
Mon mari les appel, elles arrivent en courant... M'allonge et me mette les jambes en l'air - J'ai 6 de tension...

Re-precision j'ai accouché à 17h34, ils m'ont installé dans ma chambre vers 21h00, mais sans ma Choupette, bébé fièvre alors en néonat car infecté...
En générale 1h30 2h00 après avoir accouché, on nous installe dans notre chambre : j'aurais du être dans ma chambre vers 19h00.

Il demande à mon mari si il souhaite monté avec elle, je lui dit d'y aller, il donne le 1er biberon en relais à l'allaitement. Je suis KO, il descend me dire au revoir, il est 21h45. extinction des lumières et dodo. Je réalise pas encore que je suis Maman.


TOTAL TEMPS ARRIVÉE MATERNITÉ - ACCOUCHEMENT - 34h00...

Je vous parlerai du lendemain de mon accouchement dans un prochain article.
Je tiens à préciser que je suis sans Tabou, que mon accouchement à été très dure, et que dans les prochains articles je vous parlerais de tous mon vécu du coté obscure mais aussi du bon coté, je reste positive...


 





 

vendredi 18 mars 2016

Le Post-Ponction

Nous sommes le Dimanche 18 janvier 2015. Ma ponction a eu lieu le 15 janvier.

Mon mari, comme à son habitude, souhaite entreprendre des travaux, il est juste 17h00, pas vraiment l'heure de faire des travaux !!! Bref, je le laisse faire comme d'habitude, au moins il est motivé, alors je décide de l'aider un peu... Pour info, l'objet des travaux était la cuisine, repeindre les meubles.

J'étais en train de l'aider quand tous d'un coup, une grosse douleur au ventre, je vais au toilette... puis m'allonge sur le canapé ! Je commence à hurler de douleur, une pointe dans le bas ventre, je ne peux même plus m'assoir, je suis extrêmement tendu tellement j'ai mal et je commence à avoir peur, car le transfert à lieu le mardi 20 janvier 2015.

Mon mari, prend le téléphone je lui demande d'appeler les urgences du CH4V.
Il leur explique la situation.
Étant à 1h20 de route du CH4V, ils me demandent de me rendre dans l'hôpital le plus proche afin d'effectuer une échographie pour vérifier que tous vas bien.

Nous allons à l'hôpital le plus proche 6 km de la maison.

Le sketch commence : 

Arriver au urgence, la personne me demande la raison de ma venue.
Je lui explique donc que j'ai fait une FIV à Sèvres.
Et la elle me répond : "vous l'avez faite ici la FIV ?"
Je tiens à préciser que cet hôpital proche de chez moi ne fait pas de FIV !!!!
je lui répond : "Vous faite pas de FIV ici !", elle me regarde puis me pose d'autre question pour ensuite m'orienter au service maternité.
Je commence à me dire que c'est une blague!

Nous nous rendons donc au service maternité ou un sage femme nous accueille, il me fait peur, il est pas très avenant !
Il me demande pourquoi je suis la, je lui explique donc la raison de ma venue, "Que le CH4V, m'a demandé de me présenter dans l'hôpital le plus proche afin de faire une ÉCHOGRAPHIE de contrôle."
Puis il me pose un multitude de question, je tiens à préciser qu'il est très très mou le sage femme !
"ça vous brule quand vous faite pipi," je lui répond que NON que j'ai pas d'infection urinaire !
Il me repose cette question sans cesse, il m'agace !
Il me demande de faire pipi dans un de ses bocaux quand même !J'ai vraiment pas envie !

Puis le gynécologue arrive, je réexplique mon cas, il me fait l'échographie, il me fait mal, il appui sur mon ventre !
et il me dit "ben dit donc vous avez des sacrés ovaires, ils ont triplés de volume, c'est pas normale" eux je viens de te dire que j'ai fait une FIV ponction des ovocytes ! Normale !

Bref, il dit donc au sage femme de me faire une prise de sang, mais il me donne aussi un traitement a prendre en fonction des résultats de la prise de sang... mais il me dit de prendre le traitement des ce soir ! (sans avoir les résultat !!!)
Puis, le sage femme me fait la prise de sang : j'avais trop peur il ne savait pas comment si prendre !
Je me suis vraiment demandé ou j'avais attérie !

Une fois rentrè à la maison j'allais mieux... J'appel donc l'hôpital et explique la démarche du Gynéco qui veux que je prenne un traitement sans même avoir les résultats ! La gynéco au bou du fil, me dit de ne surtout pas prendre le traitement sans résultat !

Je prend donc pas le traitement et finalement, tout était revenu dans l'ordre, heureusement.

Et la, je me dit que cet hôpital de proximité, je suis pas prête d'y remettre les pieds !






jeudi 17 mars 2016

Notre rendez-vous avec Le Biologiste du CH4V - Docteur KULSKI

Nous voila, face à face avec le Biologiste le Docteur KULSKI, avec les premiers résultats des spermogrammes de Monsieur fait en Eure et Loir.
Je suis inquiète au vu des résultats 0% atypiques de mon chère et tendre...
Je veux NOTRE Mini Nous... Nos gènes à tous les deux !

Le biologiste regarde les résultats et nous dit "Alors voilà, nous allons refaire un spermogramme que je vais analyser et à la différence de certain laboratoire je vais tous faire, prendre mon temps pour trouver "LE" ou "LES" spermatozoïdes, il suffit d'un seule, pour féconder."

Il nous explique que certain laboratoire notamment en campagne ou petite ville, ne pousse pas les recherches car pour eux, ils ne veulent pas perdre de temps dans ce type de recherche, hors pour le docteur KULSKI, l'infertilité et la cause qu'il défend tous les jours avec le docteur Belaisch-Allart...
Cliquez ici pour voir l'adresse du Laboratoire.

Plusieurs jour plus tard, nous recevons les résultats, 0% atypiques, mais après culture 1% :
Nous sommes content... mais nous ne savons toujours pas à quoi nous attendre !

Nous revoyons le docteur KULSKI lors d'une prise de sang pour moi, il nous explique qu'avec les 1% il allait pouvoir féconder mes ovocytes... et qu'il ferait le maximum pour nous... et comme pour tous les autres couples..
L'orientation sera donc la FIV ICSI.

L’espoir est la ! et merci la science !


Le jour de ma ponction.


Le jour "J", La Ponction : 15.01.2015.

Nous sommes donc sur place de bonne heure et de bonne humeur.
Nous avons rendez-vous à 8h30, nous attendons en salle d'attente.
Ils viennent nous chercher, et m'installe dans une chambre individuelle avec mon mari.
Je commence à stresser un peu, j'aime pas les prises de sang et encore moins les perfusions.
Ma ponction sera sous anesthésie générale, je précise car je sais que certains établissement le fait sous anesthésie locale.
Voici ici un lien sur la ponction folliculaire, car je ne suis toujours pas médecin, et ça vous expliquera en détail la procédure.

Une infirmière viens chercher mon mari afin de procéder au recueille des spermatozoïdes, afin que le laboratoire puisse ensuite féconder directement avec mes ovocytes.

Un brancardier viens ensuite me chercher, je suis pas très sereine. Il m'installe dans une chambre froide, et oui on approche du bloc opératoire...
Il cherche à me poser la perfusion, mais avec les nombreuse prise de sang au bras, j'ai des bleus partout, mais j'ai pas mal !
L'infirmier à du mal à trouver une veine pour poser la perfusion.
Il me sent tendu, alors il essaye de détendre l’atmosphère, je suis tatoué, alors il me parle de mes tatouages et me montre les siens pour me distraire, ont rigole puis durant nos échanges il tapote sur ma main pour faire gonfler mes veines, cela fonctionne puis il me pose cette fameuse perfusion tant redouté, même pas mal !!!

Puis il me transfert au bloc opératoire, ils m'endorment en m'aidant avec un masque à gaz.

Je suis en salle de réveille, nous sommes environ 5 femmes (toutes dans le même cas)
On me demande si j'ai mal. NON je n'ai pas mal.
Puis une fois bien réveillé, il me ramène à ma chambre.

Mon mari m'attend, il m'entend arrivée dans les couloirs, et oui je suis entrain de rigoler avec le brancardier qui me dit que lors de mon réveille on m'a demander "Qui est le président de la république ?" et j'aurai soit disant répondu "Patrick Sébastien."
Bha bien sur et le prochain Hymne National sera"Les Sardines" ou encore "Ont fait tourner les serviettes."
En tous qu'a j’étais morte de rire, mon mari m'a entendu de loin ! Merci au brancardier pour cette rigolade, ça m'a bien détendu.

Nous avons attendu, puis une biologiste est venu nous voir pour nous dire que nous avions plusieurs follicules. Et que pour la suite, nous devons attendre leurs appels afin de savoir si les futurs embryon seront assez fort.

Je suis donc sortie vers 16h00 de l'hôpital, avec un arrêt maladie de 5 jours.

Sur la route du retour, nous étions dans un état particulier, à se dire que dans l'hôpital des biologistes était entrain de vérifier l'évolution d'un futur mini nous... Impressionnant.



Petit souvenir de ma ponction - aujourd'hui dans la boite à souvenir de ma Choupette

mercredi 16 mars 2016

Mini roulé Banane Nutella

Petit dessert de ce soir, un délice.
 J'ai trouvé cet idée sur Facebook, mais je me souviens plus de qui la publié, il me semble que c'était "Sympa" le nom sur Facebook !!!

Ingrédients : Pain de mie sans croute ou alors vous enlevez la croute / Nutella / Banane / 1 Oeuf / 5 cuillères à soupe de Lait / 2 cuillères à soupe de Sucre / Beurre pour la cuisson.

1. Enlever la croute du pain de mie  2. Aplatir le pain de mie avec le rouleau à pâtisserie  3. Mettre une couche de nutella puis une couche de banane  4. Rouler le pain de mie   5. dans une assiette creuse ajouter l’œuf, le lait et le sucre puis battre l'ensemble, puis tremper les minis roulés dans le mélange   6. Dans une poêle faite revenir du beurre et y mettre les minis roulés. ATTENTION : mettre suffisamment de beurre pour ne pas que le pain de mie ne colle à la poêle. Une fois cuite saupoudrer de sucre et servir chaud ou tiède.

Astuce : vous pouvez mettre des fraises à la place de la banane, au grès de vos envie.

Le verdict Tombe pour Monsieur - Je suis effondré - mais rien n'est perdu !

Mars 2013 - Lors des résultat de Monsieur, que nous avons reçu par la poste, je comprend vite le problème qui nous tombe dessus.
0% de spermatozoïdes atypiques, pas besoin d'être médecin pour comprendre que bébé couette, sera pas possible ou alors un miracle et ça peux arrivé, (j'ai eu des témoignages, mais ça reste rare.) 
Je me dit "c'est foutu, nous n'aurons pas notre mini nous"... 

Je commence à me poser une multitude de question :
Je veux porter la vie, être enceinte, connaitre les joies de la grossesse, mais aussi les inconvénients de celle-ci, je veux m'accomplir en tant que femme et maman de A à Z !!! 

Mais avec 0% de spermatozoïdes atypiques, ont fait comment nous ?!
Adoption, Don de sperme sont les premières choses qui me viennent à l'esprit ! 
Les soirs sont difficile pour moi, je pleure remet mon couple en question, je ne serai donc jamais enceinte ! 
Mon mari, me réconforte... Je lui parle des idées qui me traverse l'esprit, Adoption, Don de sperme, il est catégorique il ne veut pas de Don de sperme, il souhaite avoir son enfants, ses gènes !!! 
Ce que je comprend mais je me dit qu'il est égoïste que MOI j'aimerai porté la vie... Puis il me dit d'attendre le rendez-vous avec le gynéco avant de me faire des idées inutiles qui m'attriste... (Oui Oui je suis comme ça, je pense toujours au pire mais c'est pour affronter les étapes difficile de la vie ! )
Il a complètement raison, je me requinque et Hop on attend notre rendez vous avec le gynéco "X".

Fin Mars il me semble, rendez-vous avec mon gynéco "X" celui-ci ne tourne pas autour du pot et nous dit que nous allons devoir suivre une FIV ICSI, et que cela n'est pas impossible.  

Il nous préconise l'hôpital de Dreux en Eure et Loir. Je refuse ! Pas de bon résultat sur les forums !
Je m'étais renseigné en parallèle, et deux personnes que je connais ont été au CH4V de St Cloud, cliquez-ici pour voir leurs site web. et les tentatives avaient fonctionné pour eux ! alors pas d’hésitation, nous allons faire les kilomètres pour nous assurer un suivi parfait ! et de plus il s'agit de l'hôpital qui est dans l'émission "9 mois à la maternité" dans Les Maternelles sur france 5.

Je reprend un peu de confiance sur les prochaines étapes qui vont suivre... Et je vous parlerais de mon rendez vous avec le biologiste de l'hopital du CH4V dans un prochain article.







CH4V - Centre Hospitalier des Quatres Villes - Merci la science !

Le projet d'une vie, celui de fonder une famille avec l'homme de ma vie, quoi de plus normale !
Mais la vie, ou plutôt la loi de la nature en a décidé autrement pour Monsieur, dame nature a décidé d'être radine, et oui spermogramme à 0% puis après culture 1%.... 

Donc FIV ICSI pour nous, je reviendrais avec un article sur cette technique !

Alors voila, par cet article je vous présente le CH4V - Service Infertilité-Fécondité, l’hôpital qui nous à suivi, une équipe au top.

CH4V - Centre Hospitalier des Quatres Villes
Un service ou règne, le sens de l'écoute, et une chose très importante pour moi l'humanisme "nous n’étions pas un simple dossier sur une pile d'un bureau" et oui, les sages femmes/aides soignantes nous reconnaissaient lors de nos rendez-vous.

Il faut juste l'avouer, les rendez-vous avec la gynéco était, Bref / Rapide / Expéditif, mais nous étions bien encadrer ! et aujourd'hui le résultat est la !



Pour info:
La gynécologue qui m'a suivi est la chef du pôle Femme-Enfant-AMP, c'est une pointure dans son domaine :  
Dr Joëlle BELAISCH-ALLART.

  • Vice présidente du Collège national des gynécologues obstétriciens
  • Professeur associé au collège de médecine des Hôpitaux de Paris
  • Membre du Comité Consultatif National d'Ethique

mardi 15 mars 2016

Bruschetta sauce Poivrons Piquillo et Piments jalapenos - Jambon - tomate - mozzarella - basilic

Ce soir, une envie de Bruschetta,... ça tombe bien j'ai ce qu'il faut dans mes placard !
Il y a juste besoin de faire de l'assemblage

Ingrédients : Pain spéciale Bruschetta / Sauce pour bruschetta / Jambon ou Dinde ou Poulet / Tomate / Mozzarella / Basilic / Ail.

1. Vous avez besoin de Pain spéciale Bruschetta. 2.De la sauce à Bruschetta, ici de la sauce pimenté et aux poivrons acheter chez Grand Frais, idem pour le Pain. 3. Faire cuire le Pain en haut de votre four en mode grille à 300° durant 3 minutes puis frotté le Pain avec de l'ail. 4. Mettre une couche de sauce, une tranche de jambon ou dinde ou poulet, rondelle de tomate, mozzarella coupé en morceaux puis le basilic. Enfourner en mode grille à 300° pendant 3 minutes 30.



"Bon appétit"

lundi 14 mars 2016

Mon Hystéroscopie

Avant d'entamer la procédure FIV, il y a une quantité énorme d'examen pour la femme, prise de sang, prélèvement vaginaux etc... et il peux y avoir d'autres examens complémentaires selon chaque cas !
Moi j'ai eu droit à l'Hystéroscopie afin de verifier que mes trompes ne soient pas bouché, la description de l’hystéroscopie la voici ici.

Me voici accompagner de mes parents en décembre nous étions exactement le 19.12.2014
Je savais pas trop à quoi m'attendre, arrivée au Centre Hospitalier des quatre villes, je m'oriente vers les admissions qui m'informe que je l'examen se passe au bloc opératoire !!! 
Rhhhaaaaaa mais je savais pas ça moi ! je commence à flipper un peu...

Mes parents montent avec moi au service concerné, puis on viens me chercher, on me demande de me mettre nu et d'enfiler une blouse, celle ou on à le cul nu ! lol ! 
Je me sent pas au top, je me demande ce qu'on va me faire, même si je me doute bien qu'ils vont encore examiner mon entre jambe !

Ils m'installent donc au bloc opératoire, puis le médecin arrive, une femme, ça me rassure.
Elle me dit de surtout être détendu et que je peux ressentir des douleurs de règle mais en plus fort.
Bon je me dit ça va le faire, je suis courageuse... ou pas !
Elle me montre l'écran ou elle va pouvoir examiner l’intérieur de mon utérus, et oui une mini camera va visiter mon intimité, wahou qu'elle chance cela n'est pas donner à tous le monde ! 
Un peu d'humour dans ce monde de brute !

Elle commence, je regarde l’écran, je lui dit "ayez vous y êtes ?" car en voyant l’écran je pensai qu'elle y était ! elle me dit "non non je ne suis pas encore dans l’utérus, je suis qu'au niveau du vagin !"
Ah, je m’étais dit chouette même pas mal ! Puis elle me préviens "Détendez-vous je rentre dans l'utérus
AH bobo, j'ai trop mal, je me contracte, elle peux plus bouger sa camera ! 
Je ferme les yeux tellement j'ai mal je suis méga crispée, j'essaye tant bien que mal de me détendre ! elle fait au plus vite, je crois qu'elle constate que je suis pas bien !
Je l'entend encore dire "Je fais au plus vite, Petite photo a droite, Petite photo a gauche, voila c'est fini!" en 30 seconde c'était fini...
Ah le soulagement, une fois retiré j’avais plus mal, mais je me sentais quand même pas au top !


Pour résumé mon ressenti de mon Hysteroscopie :
- Très mal pour moi, douleurs de règle x10. mais ce n'est pas le cas de toutes les femmes.
- Ce fut Rapide environ 30 sec.

Donc douloureux pour moi mais rapide, donc vite oublié !

Faite par de vos témoignage si vous avez dèja subit cet examen.





dimanche 13 mars 2016

Tartelettes aux pommes caramélisées...

Naviguant sur Facebook, une de mes amies à partagée une recette du facebook "Sympa".
J'ai trouvé l'idée sympa et rapide alors la voici ici :

Ingrédients :
1 Pomme / 1 Pâte feuilletée /du sucre /du beurre.

Pour commencer préchauffer votre four à 180°



1 - Couper la pâte feuilletée pour y former 4 carrés.
2 - Dans les carrés, couper environ à 0.5 / 1 cm les bords, puis les ramener d'une extrémité
 à l'autre toujours en formant un carré.
3 - Faire des petits trous à l'aide d'une fourchette.
4 et 5 - Mettre du sucre sous la pâte feuilletée.

4 et 5 - Mettre du sucre sous la pâte feuilletée.
6 - Mettre du sucre sur les pommes
7 - Mettre du beurre sur le sucre


Puis enfourner au four à 180° pendant 30 minutes.


Servir avec une crème chantilly, un régal...
C'est Monsieur qui était content.





Bonne appétit et donner moi votre avis !





Mon décollement des Membranes

Je vais pas vous faire un TOPO sur le décollement des Membranes car je ne suis pas Médecin, n'y Gynécologie et encore moins Sage Femme ! Je vous laisse le soin d'aller lire l'article ici.

Je vais vous dire ce qu'il en a été pour moi.
Rendez-vous donc le 22.10.2015 pour une visite de contrôle, je suis à J-1 du terme.
Je m'étais renseigné sur les différente technique qui pouvais favoriser le travail pour l'accouchement car j'étais extrêmement fatigué, je ne dormais plus la nuit. Il était temps que bébé sorte.

Une fois le contrôle effectué, je fit par au Sage Femme que j'en pouvais plus ! Il me fit donc par du décollement de membranes ! Je m'étais renseigné donc je savais à quoi m'attendre...

Le sage Femme me dit : "Etant donné que l'auscultation vous a fait mal (Et oui j'avais un col haut depuis le début de ma grossesse !), le décollement de membranes ne vas pas être agréable et ne sera pas une partie de plaisirs !" J'en pouvais tellement plus que la douleur c'était plus un souci pour moi !
Je lui répondit : "C'est pas un problème, je vais faire avec!"
Il procéda donc au décollement de membranes, j’eus mal, mais cela dura environ 30 secondes... Puis je ressenti des contractions quelques minutes après !
Je suis donc rentré chez moi avec un rendez-vous 2 jours après, pour voir ou en est le travail.

Pour la suite de mon décollement de membrane, je vous invite à lire ceci.



Haptonomie - La préparation à l'accouchement qui investi le papa !

Définition

L'haptonomie permet d'entrer en contact avec le bébé en exerçant de petites pressions sur le ventre de la maman avec les mains afin de sentir bébé bouger. Le papa et la maman vivent ainsi conjointement le développement de leur futur bébé, formant un trio indissociable.

L'haptonomie ne se pratique pas en groupe, mais en séances « individuelles » de couples dirigées par une sage femme ou par un médecin qualifié dans ce domaine.

L'haptonomie permet de transmettre de la sérénité à son futur bébé et de la confiance en lui.
Elle permet au futur papa et à la futur maman de se retrouver ensembles avec le bébé et de partager des moment et des instants unique :
le père peut également apprendre des gestes efficaces pour aider la maman et la détendre pendant l'accouchement... Ce ne fut pas mon cas, car Monsieur avait oublié la façon de faire les exercices... Pauvre de moi !

Un bébé commence à entendre les sons extérieurs à partir de 4 mois environ: il peut ainsi percevoir les mots, les sons, des vibrations, de la musique et comprendre quand on s'adresse à lui. Plus un bébé sentira précocement le contact de ses parents, et plus il se développera avec davantage de sécurité.

La maman apprend ainsi à faire bouger son bébé.
Elle peut deviner sa tête, ses mains... le bouger et le caresser. Le bébé peut changer de position, pour se sentir plus confortable, sans gêner la maman. Le père prend une place importante au cours de ces séances.

Remboursement par la caisse d'assurance maladie

Si les séances sont effectuées par un médecin ou une sage femme, la sécurité sociale rembourse 8 séances sur la base d'une consultation classique.

 

"L'Haptonomie fut pour moi une expérience UNIQUE, un papa qui se retrouve investi pleinement (bien-sur, il faut que cela lui plaise) dans la grossesse, des cours qui nous permettent de reproduire les exercices avec papa, maman et bébé in-utero chez soi ! 
Plus elle est pratiqué, plus elle est efficace !
Un contact surprenant, ne vivant pas la grossesse, par le biais de haptonomie le papa se sent plus investi, la grossesse devient réelle... et bébé est très réactif lors des séances... c'est impressionnant, des vidéos sur le net vous montrerons l'étrangeté de cette approche"

ATTENTION, les séances doivent être faite en présence du Futur PAPA...




 

Début du Travail - Episode 3

Nous sommes le 24.10.2015, je suis dans ma chambre avec mon homme... Il dort ! Il est 2h30 et je n'arrive plus à dormir, j'ai des contractions plus ou moins régulière...

Je décide de me lever, mais je ne réveille pas Monsieur, qui dort à point fermer !
Je suis sympa, je le laisse se reposer pour la dernière ligne droite.

Je vais donc voir les sages femmes du coté des urgences maternité, et oui je suis dans un autre service pour l'attente car j'ai fissuré la poche des eaux, voir l'episode 2 de Début du Travail.

La sage femme me propose de prendre une douche, pour me détendre, je retourne donc dans ma chambre, mon homme dort toujours.
Je prend une douche, mais y a pas d'eau chaude ! Raté, cela me détend pas du tous... j'ai froid !
Je me sèche et me rhabille, Monsieur dort encore !

Il est environ 3h30. Je retourne voir les sages femmes...
 La sage femme me met sous Monitoring, car j'ai vraiment mal et effectivement les contractions se font plus intense que lors de mon arrivée à la maternité le 23.10.2015.
Je suis contente ! Elle décide donc de m’auscultè, et la c'est le drame je suis encore et toujours à 1 doigt ! Je déprime !
Je décide donc de me mettre sur un ballon et de faire les exercice de ma sage femme qui m'a suivi le long de ma grossesse, nous avons fait avec elle des cours d'haptonomie, c'était génial, je vous expliquerai ça dans un prochain article.

Je reviens à mon ballon, il est 4h00 et je m'installe dessus... le temps est long, mais à la fois rapide ! C'est assez contradictoire, je sais mais c'est mon ressenti d'aujourd'hui !
Je suis sur mon téléphone, je me met de la musique, je vais sur FB, j'ai personne à qui parlé il est encore trop tot, tous le monde dort sur les réseaux sociaux !!!!
Je m'occupe entre deux contractions comme je peux !
A chaque contractions je ne supporte pas la douleur et je ne supporte pas la position assise sur le ballon ! je me raidis et me lève à chaque contraction en m’accrochant au bord du lit !

Le temps passe et je n'en peux plus il est environ 6h00, je décide d'appeler mon homme qui est en réalité à 100m de moi mais, l'idée d'aller le chercher dans la chambre me fatigue ! Il décroche et je lui demande de venir me tenir compagnie psychologiquement car ça deviens vraiment dure !
Il arrive et me tiens donc compagnie, j'ai faim, heureusement j'avais des petit crêpes au chocolat en réserve. Oui, oui, je suis gourmande je l'affirme.

Puis vers 8h00 une sage femme viens m'ausculté et le travail a avancé, je suis à 2 doigts et demie, Youpie ! C'est pas beaucoup mais ça me motive à me remettre sur mon ballon !

Je demande à Monsieur, de m'aider à faire les exercice d'aide du cour d'haptonomie, c'est un fiasco ! Il se souviens plus des exercice ! Merci Monsieur !
Il essaye mais cela me fait encore plus mal ! j'abandonne et je gère donc seule ma douleur !

Puis vers 10h00, la sage femme reviens me voir, mon col est ouvert à 4 doigts !
Nous passons donc en salle d'accouchement vers 10h30 puis pose de la péridurale vers 11h00, le pied ! Plus que quelques heures avant l'arrivée de notre Choupette !

TOTAL de PRE-TRAVAIL de mon arrivée à la maternité jusqu’à à la péridurale 24h00...
On ne se décourage pas les filles, c'est pour la bonne cause !

FIN DES ÉPISODES de "Début de Travail"


jeudi 10 mars 2016

Début du Travail - Episode 2

Nous sommes le 23.10.2015, il est 11h00.
Nous arrivons à la maternité Sac, Dossier Médicale et appareil photo dans les mains, j'ai des contractions mais irrégulières !

Ont sonne à la porte, et une jeune sage femme viens nous ouvrir... Nous allons donc dans un bureau avec un fauteuil pour ausculter !
Je lui explique ma nuit et ma mâtiné à lire ici : Début du Travail - Episode 1
Elle décide de m'ausculter et me dit "Madame, vous n'avez pas perdu les eaux !!!", alors la je la regarde et lui dit "ben, j'ai quand même perdu l'équivalent d'au moins une canette de coca !!!" sympa la précision... La sage Femme rigole et me dit que je suis drôlement précise, elle décide de me faire un deuxième test qui révèle effectivement que j'ai fissuré la poche des eaux ! Elle m'annonce donc qu'elle me garde !
YOUPI nous y sommes, nous entrons dans la dernière ligne droite, avant de devenir PARENTS, apres 2 ans et demie d'attente.
Je pense accoucher dans la nuit !

Elle me met donc dans une salle de Pré-Travail afin de me mettre sous monitoring.
Le verdict tombe, je suis toujours avec des contractions d'entrainement, col à 1 doigt et mou, pas beaucoup de changement depuis la-veille... Elle me propose d'aller marché dans les locaux de l'hopital et de revenir la voir vers 16h00 pour refaire un monitoring, en espérant qu'il y ai de l'evolution.

Mon homme et moi décidons d'aller manger à la cafétéria de l'hôpital.
Puis mes parents, sont venu nous rendre visite pour passer le temps...
16h00, nous remontons au service, la sage femme m’ausculte et rien n'a bouger !!! je suis déçu !
Elle nous oriente dans un autre service afin d'y passer la nuit, cool mon homme peux rester avec moi, elle lui sort un petit lit de camp... Ben oui, on habite à 45 km de la maternité alors si il faut revenir en pleine nuit vaut mieux que monsieur soit sur place !
Ma sœur, mon beau frère et mes beaux parents, passent eux aussi nous faire un coucou en fin d'après midi, afin de passer le temps... Ça fait du bien de sentir que du monde est la pour nous !

Pour ce dernier soir en tête à tête, on me proposa le plateau repas, je refusa !
Et oui j'avais envie d'un Mc Do ! alors mon dernier repas avant de devenir maman, fut un Mc Do !
Pas très diététique je sais !

La sage femme m'avait donner un peu de spasfon afin de soulager mes contractions pour passer la nuit, puis vers 21h30 le sommeil m'emporta !

Suite et Fin à mon prochain Article.





mercredi 9 mars 2016

Début du travail - Episode 1

Nous sommes le 22.10.2015, j'ai rendez-vous avec un sage femme afin de faire un bilan sur Bébé et Moi, je suis à J-1 du terme.
Le sage femme m’ausculte, Monitoring Parfait, tous vas parfaitement bien pour Choupette et moi-même... Je suis ouverte à 1 doigt col mou et long.
Le sage femme, voyant que je suis fatigué me propose le décollement des membranes (Voici un lien qui vous explique le décollement des membranes ), Cella ne me fait vraiment pas du bien, mais j'avais lu des articles et des avis sur des forums qui disait que cela pouvait aider au travail ! Alors j'ai pris le risque de souffrir un peu... Ici mon article sur Mon décollement des membranes.
Cela m'a donc déclencher des contractions pendant environ 2 heures. Mais rien de plus.
Nous retournons donc à la maison, mes beaux parents étaient chez nous depuis quelques jours impatient eux aussi de faire la rencontre avec notre Choupette, je précise il habite à 5h00 de route de chez nous !
Ils nous ont proposé d'aller manger chinois le soir même du 22.10.2015, alors nous voila parti pour manger chinois. Rien à l'horizon, zéro contraction !

Ont se couche, puis dans la nuit je sens des contractions (sachant que j'avais des contractions irrégulières depuis 2 semaines, le faux travail comme ils nous disent, je dirais plutôt un entrainement moi !) donc je savais pas trop si c'était de l'entrainement ou les vraies contractions ! Je vais au WC et la je retrouve le fameux bouchon muqueux, pour moi se fut "Beurkkk +++" je m'attendais pas à ça ! un gros glaire gorgé de sang, je vous épargne pas les détails de suis comme ça !
Je retourne me coucher.

Nous sommes donc le 23.10.2015 jour du terme, puis vers 9h30, je me réveille doucement avec mon homme, après une nuit sans trop dormir... Je lui dit "je sais pas pourquoi mais je crois que ça va être pour aujourd'hui" et puis je lui dit "aller on se lèvent tes parents sont réveiller", il est 10h00 et je sens que quelque chose s’apprête à couler entre mes jambes !!! Je sort vite vite vite du lit, et je sert les cuisses, ça commence à couler, je suis en petite culotte et je me dépêche d'aller au WC situé au rez de chaussé et à l'autre bout de ma maison, précision importante !!!
Et oui précision importante car au moment ou je descend je suis en petite culotte et j’aperçois mon beau père dans la canapé "la honte", je lui dit "je suis desole D*, je suis en petite culotte mais je crois que je perd les eaux, c'est pour aujourd'hui !" Il était tous sourire le beau papa !
Effectivement je vais au WC et Plaf l'eau tombe par terre..

Je prend donc une douche rapide, futur papa charge la voiture de ma méga valise et de mon sac pour la salle d'accouchement, l'appareil photo, mon dossier médicale et Hop Hop Hop nous voila parti pour la grande aventure qu'est l'accouchement...

Suite au prochain article...

mardi 8 mars 2016

BabyLove FIV ICSI - Merci la science !

Par ou commencer, je ne sais pas trop !

Depuis notre relation avec mon homme, maintenant 11 ans que nous sommes ensemble nous avons toujours parler de fonder une famille, et oui même au lycée nous parlions de faire notre vie ensemble, je l'avoue sans forcément trop y croire, et pourtant nous y sommes, 11 ans après. Comme quoi les relations amoureuses de lycée, ça peux durer ! bon je m’écarte du sujet principale.

Lors de la préparation de notre mariage en 2012, nous avons donc pris la décision de mettre bébé en route après le mariage... Donc Juillet 2012, je STOP la pilule... et puis rien ! On me dit, "t’inquiète pas, après l’arrêt de la pilule, il faut compter au moins 1 an avant d'être enceinte" je prend donc mon mal en patiente.
Je décide quand même de voir une gynéco que je nomme "Y" que je ne connais pas puisque je n'avais jamais été chez le gynéco "Honte à moi, ce n'est pas bien!" elle me fait donc un frottis et tous vas bien.


1 an passe, nous sommes en 2013, toujours rien, je suis complétement déréglé, anarchie totale la dedans, des cycles de 28 voir 45 jours... Je vais donc voir un autre gynéco que j'appelle ici "X" plus proche de chez moi spécialisé dans l'infertilité, celui-ci me fait faire des examens et me dit que j'ai des soucis d'ovulation à cause de mes cycles irréguliers...
Il me prescrit donc du CLOMID... Descente au enfer pour moi, des douleurs atroces au moment de l'ovulation, j'ai tellement mal que ça me donne envie de vomir, j'ai affreusement mal au ventre...
Cela dure pendant 6 mois et ça me semble être une éternité !
A la fin du traitement je retourne voir le Gynéco "X"  qui me demande si je souhaite que Monsieur, mon chère et tendre, souhaite faire un spermogramme ? pour voir si tous vas bien chez lui.
je dit "oui", car nous en avions parler et il était d'accord !

Spermogramme réalisé, le verdict tombe 100% des spermatozoïdes de Monsieur son atypiques (tératospermie), c'est à dire :
Monsieur à de nombreux spermatozoïdes, mais ils sont tous avec des formes anormales ou étranges ! il s'agit d'une mauvaise morphologie des spermatozoïdes.
Les conséquences de la TERATOSPERMIE : Infertilité masculine, car les spermatozoïdes ne peuvent pas se déplacer correctement c,'est pourquoi il leur et difficile d'atteindre l'ovule... et si jamais ils y arriveraient, ils sont incapables de le pénétrer, puisque les anomalies de la tête rendent difficile cette action.

Nous retournons avec les résultats voir le Gynéco "X", je suis effondré je me dit que nous n'aurons jamais d'enfants, du moins le notre ! Le Gynéco "X" m'indique que nous avons pas le choix nous devons faire une FIV.
Nous sommes en Juillet 2014, nous nous orientons donc vers le Centre Hospitalier des Quatres Villes à St Cloud, conseiller par deux personnes de mon entourage.  
Hopital des Quatres Villes - la ou bébé a été féconder !

Rendez-vous avec le Dr Joëlle BELAISCH-ALLART Chef du Pôle Femme Enfant du Centre Hospitalier en Juillet 2014. Nous faisons une batterie d'examen pour au final me dire que tous vas pour le mieux pour moi ZERO souci ! je suis contente mais en colère contre le Gynéco "X" qui m'a fait prendre du CLOMID pour rien !
et j'avais qu'une envie, celle de faire taire ceux qui m'ont dit "c'est psychologique, tu fais que de penser à ça !!!" j'en avais ras le bol de ses discours à la noix, les discours qui nous font culpabiliser d'être une femme incapable de procréer... Alors que nous sommes toujours deux à faire un enfants, n'est ce pas ? ou pas ?

PARENTHÈSE : (Merci au 8 mars 2016 de nous rappeler que c'est "LA Journée de la Femme")

Donc, je reprend :
Mon homme repasse un spermogramme, celui-ci est étudié par le Dr Olivier KULSKI à la Gare St Lazare à Paris... Celui-ci nous redonne confiance car ils nous annonce que sur les 100% atypique il en trouve 1% de typique (c'est à dire des normaux) et qu'avec le Dr BELAISH-ALLART, ils feront leurs maximum pour arriver à féconder un ovocyte.
Laboratoires du Docteur kulski, le specialiste de la recherche de ZoZo 

En Décembre 2014, la procédure commence, Protocole court pour moi :
1er piqure de Décapeptyl (Mise au repos de l’hypophyse afin de mettre au repos les ovaires et bloquer le risque d’ovulation spontanée.)
Puis début janvier 2015: Piqures de Gonal-F tous les jours vers 18h30 pour moi durant environ 10 jours (Permet de stimuler les ovaires et donc la croissance de plusieurs follicules) Agrémenté d'un suivi à l’Hôpital des CH4V pour prise de sang et échographie pour voir ou en est l'ovulation.
Une fois que l'ovulation est au TOP du TOP, me revoilà avec une autre piqure Ovitrelle 250 (Permet de déclencher l’ovulation).

Ensuite, j'ai été hospitalisé une journée pour prélever mes ovocytes et Monsieur ses spermatozoïdes pour que le labo puisse féconder le tous !
à J+5, ils m'ont fait le transfert et nous voila 2 ans et demie après l'envie d'avoir notre bébé, nous sommes aujourd'hui Parents d'une magnifique Jolie Choupette...

Et nous remercions l'équipe de l’Hôpital des Quatres Villes à St Cloud pour leurs gentillesse, leurs écoute ainsi qu'a l'attention qu'ils nous portaient nous n'étions pas un dossier parmi tant d'autres, c'est ce qui nous a mis en confiance pour affronter cette étape de notre vie.
 

La 1er tentative FIC ICSI à fonctionner pour nous, alors a toutes celles qui essaye il ne faut pas perdre espoirs... et surtout être dans un bon centre et ne pas avoir peur de faire des kilomètres.
J'avais 3 heures de route aller - retour... c'était pas facile tous les jours, mais l'essentiel c'est que le résultat est la !

BABYLOVE
Photo prise par nous deux 15 jours avant la naissance de notre Choupette ! 
Pas forcement besoin d'un photographe pour immortaliser de beaux instants...