lundi 7 août 2017

Une semaine sans elle

Si vous m’avez suivi sur les réseaux sociaux, vous avez pu constater que nous avons Mr « D » et moi-même laissé notre Demoiselle Chouchou chez ses grands-parents (non très loin de chez nous 45 min en voiture) je me suis enfin décidé à la laisser, non sans mal, je te l’avoue… Et je te dis pourquoi ici :







Depuis que demoiselle Chouchou est née, Octobre 2015, nous ne l’avons jamais laissé, ah si pardon, une seule fois quand elle avait 9 mois… Elle était allée chez ma sœur, sa marraine pour une nuit (car nous allions à l’anniversaire surprise de deux amies) ce fut la 1er et la dernière fois qu’elle découcha de la maison…

Et puis, nous nous sommes dit que nous devions la laisser pour les vacances, d’une part pour avancer sur des travaux à la maison, mais aussi pour nous retrouver Mr « D » et moi-même et faire des activités qui deviennent inaccessibles quand tu as un enfant en bas âge…

Nous l’avons donc laissé chez mes parents, car ils ne sont vraiment pas loin de la maison au cas où, il y aurait un problème, nous pouvons débarquer dans l’heure chez eux, et ça, c’est important pour moi…

Je t’avoue que plus la date des vacances chez Papy et Mamie approchais plus j’étais angoissé, le cœur serré, alors que je sais pertinemment qu’elle y serait bien, et surtout qu’elle aurait les mêmes interdit qu’à la maison ! Non parce que, au-delà d’être une guimauve à l’idée de laisser ma fille, j’ai aussi cette angoisse de laisser ma fille, et de devoir refaire son éducation après ! Mais là, je le sais, demoiselle Chouchou, ne pourra pas, ou plutôt elle pourra tester les interdits mais elle sera vite remise dans le droit chemin, de l’enfant bien élevée, car oui, Papy et Mamie sont cool, mais ils ont les mêmes interdictions que chez Papa et Maman…

Comment s’est passée la séparation pour Anna :

Au dire de mes parents, SANS PROBLEME, un bébé sur mesure, qui s’adapte facilement, elle ne nous a pas réclamer de la semaine, juste un matin (dimanche) ou elle a réclamé « Maman », mais sans rien de plus, elle a fait connaissance avec mon village d’enfance, elle a fait de nombreuse balade et elle a surtout profité de Papy et Mamie…

Ce que j’ai apprécié de cette séparation :

Nous avons enfin pu prendre du temps pour nous deux. Nous avons fait un cinéma en amoureux 2 fois (bon la première séance jeudi soir, je l’avoue j’ai dormi !!!) Un restaurant, ce que font les jeunes couples ou les parents avec des enfants déjà grand !
Pas de bain à donner, pas de logistique bébé quoi ! (J’ai enfin soufflé de ma charge mentale, je t’en parlerai prochainement d’ailleurs)
J’ai pu ranger et faire du tri sur ses jouets de Bébé, car il y a des jouets, elle ne joue plus avec, j’ai également fait le ménage à fond les ballons dans sa chambre…
Mr « D » a avancé sur les travaux de la maison… Youpi Ya ya, Youpi Youpi Ya !!! Et oui nous sommes en train de faire notre chambre au rez-de-chaussée…
Nous sommes allées chez des amies sans avoir à emmener notre maison, n’y a vérifier si on n’avait rien oubliés pour Anna. Nous n’avions juste à penser à nous et apporter une bonne bouteille !




Ce que j’ai moins apprécié durant son absence :

La couché (chez mes parents le soir ou nous l’avons laissé), et ne pas avoir le droit à un câlin, je crois que ce fut le plus dure pour moi ! En attendant à quoi, je pouvais m’attendre avec ma chouchou, je n’ai que très rarement de câlin, contrairement à mon chère et tendre Mari, que j’envie dans ses moments-là ! Je l’avoue, je suis JA-LOU-SE
La durée, une semaine, c’est long, je crois que nous ne dépasserons pas plus d’une semaine du moins pas avant qu’elle aille en école primaire, je pense ! Elle m’a trop manqué !
Et je l’avoue durant la semaine je n’ai même pas culpabilisé de l’avoir laissé, j’en ai été étonné moi-même !
Par contre le lendemain de son retour à la maison fut difficile pour moi en tant que maman, je me suis retrouvé impuissante face à une demoiselle qui au moment du biberon c’est mise à pleuré, a ne pas plus savoir ce qu’elle voulais, elle ne voulait pas que je l’approche, ou la console, elle était inconsolable, je redoutais de la déposer chez la nounou, et contre toute attente une fois arrivé là bas, elle ma snobé ! Bon je préfère ça plutôt qu’a des hurlements au moment de la séparation ! Mais bon, mon petit cœur de maman était vraiment en miette ce matin-là !
Et le soir, impeccable, j’ai retrouvé une demoiselle, souriante, drôle, attachante, un bébé rieur comme nous en avons l’habitude…




Ce que je retiens de cette semaine sans elle, c’est un manque pour mieux la retrouver, mais aussi cela m’a rassuré, je sais qu’elle peut vivre sans maman et sans papa durant 1 semaine, du coup, je pense que nous la laisserons peut-être, je dis bien peut être, plus souvent une nuit pour nous permettre de s’organiser des sorties avec Mr « D », nous verrons bien dans les mois à venir… Mais j’aime tellement partager nos moments tous les 3, que j’ai du mal à me séparer d’elle ! Et puis j’avoue le lendemain de son retour m'a vraiment fendu le cœur, je n’ai pas envie de revivre ça !



Et toi, comment c’est passé la première fois que tu as laissé bébé ?


2 commentaires:

  1. Je ne suis pas maman mais je me doute que cela doit être difficile de laisser ta fille. Mais ta choupette a l'air d'être sage et de bien s'adapter donc tu n'as aucun souci à te faire tu as de la chance même ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, ma choupette est sage et facile à vivre...

      Supprimer